Garanties de l’assistance voyage

Retenons tout d’abord que les garanties sont différentes d’un contrat à l’autre (et de ce que prévoient les conditions générales). Un contrat auprès d’un assureur X ne ressemblera jamais, mot pour mot, à celui d’un assureur Y. Il revient donc à l’assuré de correctement analyser le contrat qu’il s’apprête à souscrire.

Cette assistance vous permet donc de bénéficier de diverses aides et conseils en cas de problèmes et autres événements imprévus durant un voyage mais aussi la prise en charge des frais engendrés par ces imprévus.

Les principales PRESTATIONS (vérifiez celles qui sont effectivement présentes dans le contrat d’assistance auquel vous souhaitez souscrire et celles qui manquent) que l’on retrouve souvent dans les assistances voyage sont les suivantes :

Rapatriement en cas de maladie ou accident corporel

Rapatriement de l’assuré victime d’une maladie ou d’un accident corporel

Assistance rapatriement
Assistance rapatriement

Il s’agit de la garantie que tout contrat d’assistance voyage doit au minimum disposer ! Elle est la garantie la plus essentielle et la plus représentative d’une assistance voyage !

Concrètement, cela signifie que si au cours du voyage, l’un des assurés tombe malade ou est victime d’un accident, la compagnie d’assistance (après avoir été averti) prend immédiatement contact avec l’équipe médicale/soignante ayant pris en charge l’assuré.
La compagnie d’assistance se conforme à l’avis de l’équipe médicale/soignante et prend toutes les mesures nécessaires afin que l’assuré puisse être soigné dans les meilleures conditions.

Au cas où l’équipe médicale juge nécessaire le rapatriement de l’assuré, la compagnie d’assistance organise à ses propres frais le rapatriement de l’assuré vers le lieu préconisé (vers un centre médical à proximité ou disposant de meilleures infrastructures ou si nécessaire, un rapatriement de l’assuré vers son pays de résidence).

Le rapatriement sera effectué selon le moyen de transport le plus approprié, compte tenu de l’urgence, de l’état de santé de l’assuré et de l’avis des médecins :

  • En avion
  • En train
  • En voiture
  • En ambulance
  • Ou par tout autre moyen de transport approprié (hélicoptère p.ex.)

Rapatriement des personnes accompagnants l’assuré

Selon le type de contrat souscrit et des circonstances, un ou plusieurs autres assurés (participant eux aussi au voyage) pourront être rapatrié en même temps que l’assuré malade ou blessé.

Le rapatriement des bagages (ou des animaux que l’assuré a emmené sur son lieu de séjour) peut également être pris en charge via cette garantie, au cas où l’assuré a été contraint (compte tenu de l’urgence p.ex.) de laisser ses bagages(ou animaux) sur son lieu de séjour.

Si en raison d’une maladie, blessure ou hospitalisation de l’assuré, les enfants de celui-ci sont laissés seuls, la compagnie d’assistance prendra en charge les démarches et frais utiles au rapatriement des enfants. Par exemple, une personne de la famille de l’assuré peut être prévenue de la situation et effectuera le trajet aller-retour en vue de récupérer les enfants. En attendant cette arrivée, un accompagnateur se chargera de la surveillance des enfants. Les frais de transports, des enfants et de la personne désignée, seront supportés par la compagnie d’assistance.

Frais médicaux en cas de maladie, accident ou blessure

Frais médicaux

Si au cours du voyage, l’assuré a un accident, se blesse ou tombe malade, les frais de soin de santé seront pris en charge par la compagnie d’assistance, à concurrence d’un certain montant maximum (défini par le contrat ou les conditions générales qui s’y rapportent).

Il est donc vivement recommandé de prêter une grande attention à cet aspect du contrat. En effet, les limites maximum diffèrent selon les différentes compagnies d’assistance, voire selon les différents contrats proposés au sein d’une même société !

Afin de vous faire une idée, sachez que les bons contrats d’assistance prévoient généralement une limite d’intervention de l’ordre de 250.000€ par assuré, ce qui constitue une limite relativement confortable.

Si vous voyagez en dehors de l’Europe (notamment aux États-Unis ou en Asie où les frais de santé sont souvent fort élevés), n’optez donc pas pour un contrat prévoyant une limite moins élevée ! A l’inverse, en Europe, cette limitation peut être moins élevée si vous pouvez obtenir en contrepartie une ristourne sur le coût du contrat.

A savoir :
L’assistance voyage n’indemnise les frais médicaux qu’après intervention de la mutuelle et l’éventuelle assistance hospitalisation et ne prend donc en charge que les frais restant à charge de l’assuré. Au cas où la mutuelle et l’éventuelle assistance hospitalisation refuse toute intervention, l’assistance voyage réclamera une déclaration de refus de la part de l’organisme compétent et pourra le cas échéant, et après acceptation du dossier, prendre l’ensemble des frais à sa charge. Notez que l’assistance voyage pourra demander à être remboursé des frais normalement pris en charge au 1er rang (mutuelle notamment), même ultérieurement. Cela sera le cas par exemple si vous réclamez une prise en charge urgente et que vous ne savez rentrer votre dossier auprès de votre mutuelle que plus tard (après être guéri ou être sorti de l’hôpital p.ex.).

Voici une liste non exhaustive de frais médicaux pouvant être pris en charge :

  • Les honoraires médicaux et paramédicaux
  • Les frais médicaux et chirurgicaux en cas d’hospitalisation
  • Les médicaments prescrits par les médecins
  • Les frais de transport nécessaires pour l’obtention de soins médicaux, paramédicaux ou chirurgicaux
  • Les frais de transport pour permettre de rendre visite à l’assuré hospitalisé
  • Certains frais après hospitalisation (frais de revalidation p.ex.) avec limitation dans le temps (jusqu’à un an après l’accident p.ex.). Parfois ceux nécessaires aussi, une fois de retour dans le pays de résidence.

Pensez à vérifier dans le contrat la présence (ou l’absence) :

  • D’un seuil d’intervention : Frais pris en charge que si ceux-ci dépassent un certain montant minimum (pas de prise en charge si les frais n’excèdent pas 50€ par exemple mais si les frais excèdent 50€, tout sera pris en charge par la compagnie d’assistance).
  • D’une franchise : Montant restant à charge de l’assuré, quel que soit le montant des débours (franchise de 500€ p.ex. et frais totaux de 10.000€, la compagnie d’assistance prendra à sa charge 9500€ tandis que vous devrez payez de votre poche les 500€ restants).

Remboursement des frais de prolongation de séjour sur avis médical

Remboursement

Si par des raisons médicales (faisant suite à un accident, une blessure, une maladie ou parce que vous êtes en attente d’un rapatriement), vous êtes contraint de prolonger votre séjour au-delà de la date de retour initialement prévue, la compagnie d’assistance prendra à sa charge les frais auquel vous êtes exposés (frais d’hébergement p.ex., à concurrence d’un montant maximum prévu dans les conditions générales).

Si les circonstances (médicales notamment) l’exigent, un autre assuré (participant lui aussi au voyage) pourra accompagner pendant ce délai l’assuré malade ou blessé.
Ces frais sont remboursés sur base d’un hébergement standard, petit déjeuner inclus. Les frais supplémentaires d’hébergement (location de DVD, pay-TV, téléphone, …) restent à charge de l’assuré.

Retour anticipé de l’assuré

Retour anticipé et rapatriement
Retour anticipé et rapatriement

La compagnie prendra à sa charge les frais de retour (ou d’aller-retour selon les circonstances) si l’un des assuré est contraint de retourner prématurément et dans l’urgence dans son pays de résidence pour l’un des motifs suivants :

  • Décès d’un membre de sa famille (jusqu’au second degré)
  • Hospitalisation d’un membre de la famille (jusqu’au second degré)
  • Dommages causés aux avoirs immobiliers de l’assuré, et qui nécessitent sa présence urgente

Si la présence d’un autre assuré participant lui aussi au voyage (jusqu’au second degré) est requise, la compagnie d’assistance prend à sa charge les frais pour cette personne également.

Il est de même pour les autres voyageurs si ceux-ci sont dépendants de l’assuré contraint de revenir au pays (p.ex. enfants issus de familles recomposées).

Si l’assuré choisit de faire l’aller-retour à l’aide de son propre véhicule, l’assistance interviendra forfaitairement dans les frais engendrés. Si du fait de cet urgence, l’assuré est contraint de laisser son véhicule sur le lieu de son séjour, la compagnie d’assistance interviendra dans les frais de rapatriement du véhicule.

Venue d’un proche sur le lieu de séjour

Venue d'un proche

Si suite à une maladie, une blessure ou accident, l’assuré est hospitalisé, la compagnie d’assistance peut organiser (si la situation l’exige) à ses propres frais le voyage aller-retour le transport d’un proche au chevet de l’assuré.

A savoir :

  • Il faut généralement que l’hospitalisation dure un certain nombre de jours minimum pour que cette option du contrat puisse être activée (hospitalisation de 10 jours minimum p.ex.).
  • Le proche, pour qu’il soit autorisé à se rendre au chevet de l’assuré, doit avoir un lien de parenté avec lui (au 1er ou au 2ème degré, selon ce que prévoit le contrat).
  • Le moyen de transport (avion ou train p.ex.) est déterminé selon l’urgence et par la compagnie d’assistance. Si le proche choisit d’utiliser son véhicule personnel, l’assureur interviendra forfaitairement dans les frais engendrés.
  • Certains frais de séjour (frais d’hébergement p.ex.) peuvent également être pris en charge par la compagnie d’assistance (selon ce que stipulent les conditions générales du contrat).

Facilités médicales

Accompagnement médical

Au cas où l’assuré est malade ou est hospitalisé et si son état de santé l’exige, la compagnie mettra à disposition de l’assuré le personnel soignant nécessaire. Cela sera le cas également si l’assuré doit être rapatrié, l’assuré sera alors accompagné d’un personnel soignant pendant le voyage de retour.

Certains contrats proposent également une intervention financière, limitée forfaitairement et dans le temps (jusqu’à 6 mois après la date de prise en charge des services d’assistance p.ex.) dans les frais de revalidation ou rééducation de l’assuré.

Envoi de médicaments

Au cas où l’assuré est malade ou est hospitalisé, la compagnie d’assistance lui fera parvenir les médicaments nécessaires à son rétablissement s’il ne peut se procurer ces médicaments sur son lieu de séjour.

L’envoi de ces médicaments est accordé moyennant avis et approbation de l’équipe médicale qui jugera de la pertinence de la demande et après avoir vérifié si ces médicaments ne peuvent, sans effet négatif quelconque sur la santé, être remplacés par d’autres médicaments aux effets thérapeutiques similaires.

Prise en charge en cas d’un décès

Rapatriement de la dépouille mortelle

Assistance en cas de décès

Au cas où l’assuré venait à décéder au cours du voyage (consécutivement à une maladie, une blessure ou un accident par exemple), la compagnie d’assistance se charge d’organiser le rapatriement de la dépouille mortelle de l’assuré depuis le lieu de décès jusqu’au lieu d’inhumation dans son pays de résidence.

Les personnes accompagnant l’assuré pendant le séjour seront rapatriées également, si elles le désirent et si elles sont couvertes également par le contrat d’assistance. Notez que cette possibilité n’est parfois accordée qu’aux seuls membres de la famille de l’assuré décédé.

Retour anticipé en cas de décès d'un proche

En cas de décès d'un membre proche de l'assuré, la compagnie d'assistance prévient l’assuré et organise à ses propres frais son retour anticipé afin qu'il puisse assister aux obsèques de la personne défunte.

A savoir :

  • La personne décédée doit généralement avoir obligatoirement un lien de parenté avec l’assuré (au 1er ou jusqu’au 2ème degré par exemple).
  • Pensez à vérifier dans les conditions générales du contrat si l’intervention de la part de l’assureur est limitée à une seule personne (ou à l’ensemble des personnes couvertes par le contrat d’assistance).
  • Le moyen de transport sera déterminé par la compagnie d’assistance (avion ou train p.ex.). Si le proche choisit d’utiliser son véhicule personnel, l’assureur interviendra forfaitairement dans les frais engendrés.
  • Généralement, l’assuré après avoir assisté aux obsèques peut regagner son lieu de séjour s’il le désire (frais pris en charge également par l’assureur).

Prise en charge des formalités de cercueil ou urne

Selon le type de contrat, les frais post mortem, de mise en bière et de cercueil seront totalement ou partiellement pris en charge par l’assureur (jusqu’à concurrence d’un certain montant repris dans les conditions générales du contrat). Les frais de funérailles dans le pays de résidence ne sont quant à eux généralement pas couverts.

Frais de recherche et de secours

En cas d’accident ou en cas de maladie ou encore en cas de blessure corporelle à l’étranger, la compagnie d’assistance prend à sa charge les frais de secours et de recherche nécessaires afin de venir en aide aux assurés (sauvetage en hélicoptère ou en traineau par exemple).

Cette garantie peut notamment s’avérer fort utile si vous passez des vacances en montagne (que ce soit à l’occasion de vacances de neige ou pour toute autre promenade en montagne).

Problèmes juridiques à l’étranger

Assistance juridique

Assistance juridique
Assistance juridique

En cas de problème juridique à l’étranger, la compagnie d’assistance peut prendre en charge les frais et honoraires d’avocats et/ou de tribunaux nécessaires à la résolution de votre problème d’ordre juridique.

Plus globalement, cette assistance juridique veillera à vous assister et à vous informer efficacement de vos droits et des démarches à effectuer afin de faire valoir vos droits et défendre vos intérêts personnels.

Bien qu’elle puisse le paraître, cette garantie n’est absolument pas superflue quand on voyage à l’étranger, dans un pays dont on ne maîtrise pas parfaitement la langue et dont on connaît que superficiellement les mœurs, coutumes et modes de vie.

 

 

Versement de caution pénale

La caution pénale est en quelque sorte une alternative à la détention provisoire pratiquée dans certains pays et certaines situations, notamment en cas d’infraction aux règles en vigueur du pays visité.

En cas de problème et avant que le litige soit par exemple résolu ou porté devant le tribunal, les autorités du pays peuvent exiger de la part de l’assuré le versement d’une caution pénale afin que celui-ci puisse (temporairement ou définitivement) recouvrer sa liberté.

La compagnie d’assistance, moyennant certaines conditions, peut donc avancer le montant de la caution pénale, à concurrence d’un certain montant maximum, que l’assuré devra rembourser ultérieurement endéans les délais prévus dans les conditions générales du contrat souscrit.

Facilités administratives

Messages urgents

administration

En cas de problème sur le lieu de séjour, la compagnie d’assistance veille à transmettre les messages urgents auprès des personnes adéquates (médecin traitant, famille, …).

Mise à disposition d’argent à l’étranger

Au cas où l’assuré doit faire face à des dépenses imprévues et urgentes, la compagnie d’assistance met à disposition de l’assuré l’argent qui lui est nécessaire (après que l’assuré ait motivée sa requête à l’aide de justificatifs). Le montant qui est mis à disposition de l’assuré est limité contractuellement et devra être remboursé dans les plus brefs délais selon les modalités prévues dans les conditions générales du contrat.

En cas de vol ou perte de documents

En cas de vol ou perte de documents de voyages importants (documents d’identité, titres de transport, permis de conduire, cartes bancaires, …), la compagnie d’assistance effectuera les démarches nécessaires en vue de l’obtention de nouveaux documents ou de duplicata de ceux-ci (sous certaines conditions, les frais qui s’y rapportent peuvent également être pris en charge).

Aide à la traduction

A l’étranger, si cela s'avère nécessaire, vous pouvez bénéficier d'une aide à la traduction si vous éprouvez des difficultés à dialoguer et/ou à vous faire comprendre.

Garde des enfants et des animaux domestiques

Au cas où l’assuré est hospitalisé pendant une durée minimum de temps et donc incapable d’assurer sa fonction de parent en raison d’un problème de santé, la compagnie d’assistance peut prendre en charge les frais de garde des enfants de l’assuré (à concurrence de certains montants maximum). Cela est généralement valable aussi pour les animaux domestiques, si l’assuré en possède. Par extension, certains contrats peuvent prévoir moyennant conditions la mise à disposition d’une aide-ménagère.

Mise à disposition d’un chauffeur de remplacement

Au cas où l’assuré est inapte à la conduite d’un véhicule, en raison d’une maladie, d’une blessure ou d’un accident, et qu’aucune des autres personnes accompagnantes ne peut le remplacer (absence de permis de conduire valable p.ex.), la compagnie d’assistance met à leur disposition un chauffeur qui rapatriera le véhicule et ses occupants dans le pays de résidence. Naturellement, les frais de carburant, péages autoroutiers ou hébergement des occupants restent à charge de l’assuré.

Frais de téléphone

Puisque téléphoner de l’étranger coûte cher, les notes de téléphone (ou autres moyens de communiquer avec l’assistance) peuvent être remboursés, sur base de justificatifs et si ces mêmes appels ont eu pour conséquence de mener à une intervention de la part de la compagnie d’assistance.

Services de renseignements généraux

En téléphonant à l’assistance, vous pouvez obtenir des informations d’ordre général (coordonnées d’un médecin, d’une pharmacie de garde, où louer du matériel médical, …).